Un media libre et citoyen

Peut-on rester les bras croisés devant la dégradation de l'environnement, une politique locale qui flirte avec une sorte d'extrémisme bien-pensant, parle démocratie, vit influences, parie sur l'oubli et l'ignorance des citoyens pour se perpétuer en une mini-oligarchie locale, fonctionnant en réseau, avec ses affiliés, ses obligés ? Mais nous avons présenté une mini-équipe aux Municipales de 2020, qui n'a réuni que 18% des voix.

 

Brocéliande Libre Expression, mise dès lors entre parenthèse, redeviendra peut-être un jour le poil à bouger de ce système, tente de le faire évoluer vers davantage de transparence, de participation citoyenne.

Afin de créer un catalyseur pour associer les gens dans la défense d'un ami, seul à lutter pour rebâtir et défendre les haies, un ami bien isolé, j'ai créé une affiche que vous verrez défiler et qui a inspiré beaucoup de sympathies. Depuis, une association où je n'ai pas le temps de participer s'est créé, les "Faisoux de chemins", dont le nom est apparu dans l'encadré. A la demande du Président, je tiens à préciser qu'il ne s'agit nullement de ma part d'une tentative de récupération politicienne de ma part, puisque je ne fais plus de politique locale. Et que se site a été visité par 2 personnes dans le dernier mois, dont moi.